Imprimer

Château Haut Bages Liberal, Pauillac, Bordeaux

Château Haut Bages Liberal, Pauillac, Bordeaux

 

Le nom du Domaine viticole Haut Bages Libéral fait référence, d'une part, à l'appellation topographique du point culminant du Pauillac, appelé Bages, d'où l'on peut dominer la Gironde. Le château et les meilleurs vignobles du domaine se trouvent ici.

Libèral, nom d'un des nombreux propriétaires du château, ne fut ajouté qu'au début du XVIIIe siècle. Au fil du temps, les meilleurs terroirs du sud de l'appellation Pauillac furent acquis et en 1855 le Château Haut Bages Libéral obtint le titre de Grand Cru Classé.

 

Claire Merlaut-Lurton

La famille Merlaut rachète la propriété en 1982. Jacques Merlaut confie la direction technique et commerciale à sa fille aînée Bernadette. Après sa mort tragique, Claire, la fille de Bernadette, se forme sous la houlette de son grand-père auprès des meilleurs professeurs et connaisseurs de Bordeaux dans le but de reprendre la direction du Château Haut Bages Libéral.

Depuis 2000, Claire se consacre avec passion et conviction à la mise en valeur du magnifique terroir du domaine. A partir de 2007 elle s'intéresse à l'idée de la viticulture biodynamique afin de la combiner avec les techniques agroforestières. Leur objectif était d'exprimer le potentiel naturellement existant du terroir dans les vins.


UN TERROIR D'EXCEPTION AU BORD DE LA GIRONDE

La moitié du vignoble du Château Haut-Bages Libéral se situe sur le plateau historique du Bages (sol de graves), tandis que l'autre moitié fait face directement à la Gironde (collines calcaires). L'estuaire est porteur d'énergie, de microclimat et de biodiversité et contribue largement à la qualité exceptionnelle du terroir, comme le dit le dicton médocain :


« DE GRANDS TERROIRS REGARDENT VERS LA RIVIÈRE »

La proximité de l'eau confère également au vignoble un type de sol argilo-calcaire qui le rend unique. Les vins du Château Haut-Bages Libéral développent un caractère minéral qui les distingue.

Agroécologie et agroforesterie

Depuis les années 2000, la biodiversité est au cœur de toutes les pratiques viticoles du Château Haut-Bages Libéral. Les parcelles sont entourées de haies et des arbres de différentes essences (pêchers, pommiers, érables, peupliers, cornouillers, ormes, etc.) sont progressivement plantés au milieu des vignes. Les sols sont recouverts de végétation permanente ou de semis (seigle, moutarde, trèfle, fèves, lupin…). Ces plantes recouvrent le sol, le protègent du dessèchement et s'enracinent dans le sol, qui peut ainsi mieux absorber l'eau. Ils forment de l'azote qui est progressivement disponible pour la vigne, la fertilise et forme au fil du temps de l'humus. Les micro-organismes, les insectes, les oiseaux et les animaux préviennent ou réduisent les infestations épidémiques d'insectes nuisibles et de maladies.


Haut-Bages-Liberal-Paullac

Château Haut Bages Libéral

L'agroécologie et l'agroforesterie combinent toutes les pratiques agricoles pour une culture respectueuse de l'environnement et favorisent la durabilité et la biodiversité de l'écosystème. On sait aujourd’hui que les forêts mixtes, avec leur biodiversité, survivent mieux à la chaleur et à la sécheresse que les forêts d’épicéas plantées en monoculture. Une zone viticole dont la végétation naturelle est éliminée avec des herbicides est comparable à une forêt d'épicéas stérile. À cet égard, on peut supposer que la diversité des espèces et des plantes du vignoble, avec ses haies et ses arbres, peut protéger le vignoble de la sécheresse et constituer un adversaire naturel contre les maladies et les ravageurs grâce à leur évapotranspiration.

Les arbres et les cultures dérobées captent le carbone de l’atmosphère grâce à la photosynthèse. Ce carbone est restitué au sol sous forme de matière organique lorsque les plantes et leurs racines sont décomposées par les micro-organismes. Ces matières sont de la matière organique ainsi que des minéraux, des acides aminés, du phosphore, du soufre, du potassium, du magnésium, du calcium, qui sont restitués au sol, les rendant disponibles pour les plantes. Ce processus d'assimilation est facilité par les champignons mychoriziens. En symbiose avec les plantes, ils absorbent de l'eau, des nutriments et des minéraux puis les distribuent aux plantes, qui sont transformés dans les plantes en sucres et glucides. Les mycéliums des mycorhizes forment des réseaux souterrains très étendus et interconnectés qui permettent aux plantes d'utiliser jusqu'à dix fois le volume de sol. Les herbicides, fongicides et insecticides détruisent ce mécanisme de protection naturel.

 

 


Affichage par page
Trier par

Nouveau Château Haut Bages Liberal Pauillac,5eme Grand Cru Classé biodyn. de 39,60 €

Référence: 0454

bientôt disponible

40,00 / bouteille(s) *
1 l = 53,33 €
*
Prix incl. TVA., plus expédition